Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dim le Routard

Dim le Routard

Hémiplégique et Globe Trotter , c est possible , allez viens je t'emmène aux pays des Merveilles.

Le marché de Tsukiji et le Typhon.

En ce dernier jour de mon voyage au Japon , je vais vivre une aventure assez particulière , se retrouver face à un typhon ( ne vous inquiétez pas je vais vous parler de mes escales à Nikko et Kyoto , mais je préfère finir mes articles sur Tokyo ) .

Donc en ce lundi matin , je décolle de l hotel assez tôt afin de profiter de l ouverture du marché de Tsukiji . L ouverture au Public se fait à 10 heures en tout cas ce jour là . Pour les professionnels elle se fait dès 5 heures du matin , et oui on négocie aux enchères très tôt notamment le Thon Rouge ( le record pour un poisson de 222 kilos est de 1million et 310 mille euros soit 6000 euros le kilo ) que les Japonais pêchent peu car il se pêche surtout en Méditerranée par contre ils l importent beaucoup pour les Sushis ( 17 mille consommés chaque année ). Il est menacé d extinction vu qu il est la proie d une pêche excessive . Chaque poisson porte un numéro afin de faciliter les transactions . Des gardes veillent afin que les touristes ne puissent pas assister aux enchères ( comme souvent c' est le flash des appareils photos qui est mis en cause car il touche aux poissons ) . Apres des années de discussions , le nombre de touristes pouvant assister à cette tradition à été limité à 120 .

Comme je vous l avais signalé auparavant , le marché est fermê la plupart des mercredis et les dimanches tout le temps. Il y a 2 possibilités pour se rendre au marché de poissons qui est le plus grand du monde , il est situé dans l arrondissement de Chuo. Prenez les lignes d Oedo ou Hibiya arrêt de Tsukiji . Le marché devrait déménager ( à cause des risques sismiques et de son manque de salubrité , c'est un projet en cours depuis une bonne dizaine d années mais pour l instant ça n a pas encore abouti ( il devrait se trouver à Toyosu) . Pourtant depuis 2012 date à laquelle le gouvernement a voté le projet de mutation , le marché reste à Tsukiji . Pour combien de mois encore ?

Perso j ai pris la ligne la plus éloignée du marché , et bien mal m'en a pris . Je sors du métro , je me retrouve face à une pluie cinglante , ininterrompue , qui me douche en quelques secondes . Du bout de l orteil de mes doigts de pieds au moindre bout de vêtement , je suis trempé . Mon premier réflexe est de mettre mon passeport en sécurité , en tout cas j essaye car même l intérieur de ma valise et de mon sac à dos est arrosé ( je pourrais cependant trouver une ou deux affaires propres pour me changer à l aéroport mais c'était juste ) . Je ne découvrirai qu à l aéroport que je faisais face à un typhon .

Ma progression pour le marché me semble compromise , je ne peux pas sortir mon guide touristique , le vent se fait sentir meme si il n est pas violent , je ne vois rien vu que mes lunettes ont les essuie-glaces en panne donc ils ne servent à rien . Pourtant quoiqu il arrive , je ne serais jamais parti de Tokyo sans visiter ce marché , donc je n ai jamais douté une seconde bien que j ai dû bourlinguer pendant un peu plus d une demi heure sous l interminable pluie ( t as l impression de te prendre des torrents d eau , genre une cascade dans la tronche , le parapluie n est guère plus utile , seul peut être un imper de pêcheur peut à la rigueur te conserver quelques endroits secs mais je n'en suis pas convaincu vu comment certains se précipitent vers les stations de métro au retour )

Après moultes péripéties , je vois enfin le bout du tunnel , le marché est là à quelques hectomètres , par chance il n est pas encore ouvert . Par contre on me dit tout de suite que ma valise est normalement interdite . Je dis bien normalement car vu les circonstances et vu qu on ressemble à une baleine échouée d une Ile déserte , la sécurité du marché m a laissé franchir l entrée.

Tout de suite je vois que ma valise va etre un handicap , je vais devoir slalommer entre les engins motorisés qui foncent , les allées étroites et les touristes en furie prêts à dégainer leur appareil photo . Mais je me régale , à la moindre nouveauté culinaire , je peux rester scotché à me demander à quels poissons j ai affaire . Quand je vois un autochtone à la découpe du poisson , je stoppe net ma progression . C'est un travail chirurgical , avec finesse , élégance et rapidité le poisson se retrouve décortiqué , on le nettoie d abord puis on lui coupe la tête pour ensuite le couper en deux d un geste sec . C'est magnifique . Dans les allées du marché , on croise des Français et des Espagnols en particulier . Je passe bien 2 heures à flâner , me sachant chanceux d être là . On peut facilement y passer le double, tant les spécimens sont mystérieux et passionnants . Dans une autre artère , on peux trouver des fruits et des légumes , mais là j étais dans l impossibilité de passer avec ma valise.

A l aéroport j arrive à choper la Wifi , je comprends tout de suite en lisant les articles qu un Typhon paralyse Tokyo , plus de 500 vols ont été annulés . Le mien n est que retardé de 2h30 sans doute parce que le plus gros du Typhon s est dirigé ailleurs . Je tombe sur un couple de Francais avec qui je sympathise rapidement et qui se retrouve dans la galère car leur correspondance à Pékin est du coup impossible , ils devront prendre un visa temporaire de 24 heures en Chine . Pendant ce temps là, après le problème climatique , voilà le problème d avion . On reste bloqué 3 heures dans l avion puis il est décidé enfin de nous changer de vol . J atteris à Paris avec plus de 5 heures de retard . Apres la guerre civile au Népal en 2004 quand les maoïstes se rebellaient car le fils avait tué ou fait tuer son père pour accéder au trône, ou se retrouver à un mois près dans un coup d état en Egypte , je mets mon voyage au Japon sur le podium des mésaventures politiques ou climatiques . A quand une prise d otages , un tsunami ou autres séismes ? Peut être au prochain numéro , le plus tard possible espérons le.

Ps je n oublie pas mes articles sur Nikko , Kyoto et les Trains au Japon qui nous attendent encore.

Le marché de Tsukiji et le Typhon.
Le marché de Tsukiji et le Typhon.
Le marché de Tsukiji et le Typhon.
Le marché de Tsukiji et le Typhon.
Le marché de Tsukiji et le Typhon.
Le marché de Tsukiji et le Typhon.
Le marché de Tsukiji et le Typhon.
Le marché de Tsukiji et le Typhon.
Le marché de Tsukiji et le Typhon.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article