Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dim le Routard

Dim le Routard

Hémiplégique et Globe Trotter , c est possible , allez viens je t'emmène aux pays des Merveilles.

Parce que tu es handicapé, tu ne pourras pas voyager.

Voila la phrase qu'on m'a sorti quand j'ai commencé à imaginer faire le tour du monde. Pas grand monde y croyait, même parfois mes parents flippent quand je leur dit que j'ai l'intention de faire un saut en parachute, parapente , élastique ou que je compte aller seul dans un pays d 'Amérique du Sud.

9 ans plus tard, et à 60 jours du 100 eme pays, je peux vous dire une chose, tout est possible meme si parfois certains ajustements sont nécessaires pour réussir à voyager comme tout un chacun. Déjà il faut arrêter d'écouter les gens qui soit disant se disent bienveillants et qui par leur défaitisme ambiant peuvent te décrire comme incapable de faire certaines choses. Un petit conseil, ces gens la sont néfaste pour toi, tant par leur capacité à te faire croire que certains obstacles seront insurmontables, tant par leur incapacité à comprendre que tu es déterminé à accomplir tes rêves. Les gens négatifs sont un fardeau pour nous meme et aussi pour l humanité. Réussir de grandes choses c'est commencer par faire de petites choses qui nous rendent heureux et nous épanouisse.

Les gens ont une tendance fâcheuse à nous cloisonner au petit train train quotidien bien emmerdant, métro, boulot, dodo, mettre des sous de coté, acheter un appartement, fonder une famille, se marier et devenir le big boss au travail. Sauf que ce système n'est plus viable, avec la recomposition familiale, le besoin impertinent de découvrir le monde ainsi que son propre monde ainsi que de se démarquer d'un système complètement périmé ou les rêves d'hier ne sont plus ceux de demain. La Télévision et ses modèles stéréotypés, bodybuildés et siliconés n' y est pas étranger non plus.

Pourquoi les gens nous imposent des limites ou leurs choix ?

Il y à différents types de personnes qui peuvent te dire ça.

La famille.

Leurs conseils qui partent d'un bon sentiment ont pour but de bien nous préparer à un monde pas facile ou l'argent et le confort prédominent sur l'épanouissement personnel. Sauf qu'en 25 ans ou 50 ans le monde à évolué et la quête du bonheur s'est métamorphosée. Dans un monde ou l'individualisme s'est généralisé, les petits moments avec les amis deviennent des trésors de guerre et la recherche de relations durable est primordiale pour notre stabilité émotionnelle. C'est la peur du lendemain qui les fait réagir sauf qu'aujourd hui, demain n'existe pas. Le présent c'est le bonheur.

Les amis

Généralement les amis sont ceux qui nous encouragent le plus à accomplir nos rêves car ils sont de la même génération que nous pour la plupart, ont connu les mêmes galères que nous, ont perdu leur virginité émotionnelle depuis bien longtemps et même si ils ont pas forcément les mêmes attentes à l'instant t comprennent bien plus facilement qu'on veuille escalader la Muraille de Chine de la vie.

Les néfastes

Eux ont clairement pour but de te démontrer par a+b quitte à utiliser le théorème de Pythagore que tu vas échouer dans ta quête de réussite, tout les subterfuges sont bon, tu es pas assez doué, tu es feignant, c'est pas fait pour toi. Aigri et jaloux de voir que tu as pleins de projet en tête. 2 Solutions s"offrent à toi, soit tu les laisses parler et pars accomplir tes rêves. Tu verras tu leur fermeras le clapet vite fait soit tu les vires de ta vie si ils ont tendance à essayer de t'enlever ton bonheur et ta positivité.

Le Handicap et le Voyage

Entre ceux qui nous annoncent incapable de voyager car c'est pas fait pour nous et la réalité, il y à un monde d'écart. Oui c'est plus compliquer de voyager pour une personne en situation de handicap de faire le tour du monde mais contrairement aux conneries que l'on nous sort, il est tout à fait possible d'être globe trotter et handicapé. Il faut juste un minimum de confiance en soi mais ça c'est valable pour tout globe trotter qui se respecte, de la préparation ( la effectivement, c'est la ou le travail de fourmi est le plus important, en fonction du handicap qu'il soit moteur, regarder l'accessibilité des moyens de locomotions, des hotels ou auberge, des restaurants, des visites prévues, si il est juste physique comme le mien , c'est surtout choisir des visites ou treks qui te sont accessible, le trek du Machu Picchu doit être faisable même en ayant l'équilibre d'un phacochère mais c'est plus mon niveau physique qui est à remettre en question. Et aussi gérer sa fatigabilité au quotidien ce qui est sans doute le plus compliqué pour un handicap qui est léger malgré tout. Il faut savoir s"imposer un rythme qui te permet d'un de visiter le pays et de deux de te reposer. C'est un équilibre à trouver pour au mieux profiter de tes vacances et de la culture du pays).

Il faut aussi une bonne dose d'humour et de dérision pour ne pas se prendre au sérieux et comprendre que le handicap n'est pas vu de la même façon partout . En fonction de la culture du pays et de ses moeurs , faire connaitre la différence est un travail en profondeur. Pourtant 15 pour cent de la population mondiale se trouve en situation de handicap. Il existe un lien fort entre handicap et pauvreté, le handicap étant à la fois cause et conséquence de pauvreté : les personnes pauvres ont plus de risque de devenir handicapées, et les personnes handicapées sont parmi les plus pauvres. Vous l'avez sans doute compris, plus le pays est pauvre, plus la difficulté pour voyager est forte car les infrastructures ne sont évidemment pas adapté à notre charmante différence.

Quelque que soit les limites qu'on t'imposes, suis l'étoile de tes rêves et tu pourras casser le mur et les chaines qui t’empêches d 'être heureux et de t'épanouir.

Parce que tu es handicapé, tu ne pourras pas voyager.
Parce que tu es handicapé, tu ne pourras pas voyager.
Parce que tu es handicapé, tu ne pourras pas voyager.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article