Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dim le Routard

Dim le Routard

Hémiplégique et Globe Trotter , c est possible , allez viens je t'emmène aux pays des Merveilles.

Le globe trotter et les escales.

Qui n'as pas passer des nuits interminables seul dans les aéroports n'est pas un globe trotter. Ou l'est un peu en tout cas.

Par manque de moyens, tu choisis de passer tes nuits dans l'aéroport plutôt que de prendre une nuit en auberge auquel faut ajouter la nuit le taxi en général.

Rien que cette année j'ai passé au moins 4 nuits dans les aéroports. Et ben selon les endroits tu peux très vite te sentir seul. Les boutiques ferment, les derniers avions sont en passe de s'envoler vers d'autres cieux . Toi petit baroudeur des jours fériés, tu te demandes au départ si l'aéroport ferme. En effet quand t'étais étudiant, tu tentais désespéramment de squatter les bancs de la gare Saint Jean pour dormir mais t'apprends très vite qu'elle ferme vers 1 heure du matin. Tu squattes donc en plein mois d'octobre les bancs des arrêts de tram. Avec ton sac à dos qui te sert d'oreiller et ton imper qui te permet de pas te transformer en éponge géante ou glaçon. Mais au moins tu peux rencontrer des personnes qui te propose de dormir chez elles. Alors que j'allais dormir dans un abri dans le quartier Saint Michel, je suis tombé sur un infirmier qui m'a proposé de m héberger chez lui. Comme quoi le monde n'est pas si pourri qu'on le dit, ce n'est qu'une question de prendre le verre à moitié plein plutot qu'a moitié vide.

Donc la première fois que j'ai du dormir dans un aéroport, c'était à Roissy Charles de Gaulle pour un voyage en Bulgarie en 2011, j'ai cru que j'allais finir comme Tom Hanks dans le Terminal, persona non grata, ce qui aurait été dommage avouez donc vu que je compte toujours visiter tout les pays du monde. En plus il n'y a que dans les films ou presque que les hotesses de l'air t aborde. Cette année én arrivant à Londres, je cherchais comment sortir de l aéroport d Heathrow Quand une jolie hôtesse Anglaise m à abordé pour m aider. J avoue , j ai fais le parfait nigaud car je voulais profiter de ce moment jusqu ici unique ou une jolie jeune fille vient me parler. On a parlé de tout et de rien pendant un bon quart d heure puis à fini par me montrer ou prendre le métro . C est des rencontres comme celle la qui te font aimer le Voyage . On sait très bien qu on ne reverra pas ces personnes ( il y a des moments où il ne sert à rien de prendre le facebook de tout le monde) mais rien que d échanger avec des inconnus est passionnant. Sans attendre rien en retour , en plus tu travailles ton anglais. 

La première fois donc tu n as aucune idée qu un aéroport est sans doute le pire endroit où dormir si tu prends pas ton matériel de survie. En effet , il y a certes pas grand monde qui passent mais attention , entre les courants d air, les personnels d entretien avec leur bulldozer qui te réveille toutes les 5 minutes avec leur machine de guerre ou les sièges inconfortable au possible. Ils sont munis d accoudoirs métallique donc impossible de t allonger plus d une demi heure sans finir avec une migraine tellement tu fais de la gymnastique pour tenter de te contorsionner afin de trouver une position qui te permette de dormir un minimum.

Les outils de survie idéaux sont les boules quies, un oreiller que tu peux récupérer dans un avion, une couverture (la même) et un repose cou . Après c est plus du confort qu autre chose , un iPad , une connexion wifi et un chargeur de batterie car si t es quand même insomniaque , tu pourras te mater des films toute la nuit. Ce que j ai fais à l aéroport de Ljubljana mais impossible à faire à Moscou ou Istanbul ou les connexions sont plus compliqués à choper. 

Dans certains aéroports comme Varsovie tu peux arriver à trouver un endroit où t allonger. Il restera à gérer de ne te faire voler tes affaires , ton sac à dos peux te servir d oreiller, par contre tu peux rien faire contre le vol des chaussures, avoue que c est un peu con de commencer ou finir le voyage en chaussettes . Se promener en chaussettes alors que tu vas voir le père Noël en Laponie , c est un peu con avouez mais au moins vous pourrez lui demander une nouvelle paire de chaussure.

Dormir dans un aéroport c'est affronter la solitude, faire face à soi même , à ses peurs,à ses contradictions, face à la solitude la plus profonde, la plus intense. Une rencontre avec ce que nous sommes.

Le globe trotter et les escales.
Le globe trotter et les escales.
Le globe trotter et les escales.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article